Date de parution

octobre 2021

Catégories


English

When is it time to get help for your mental health?

Santé mentale : Savoir quand il est temps de demander de l’aide


(EN) La perception qu’ont les Canadiens de la santé mentale a beaucoup évolué. Si admettre éprouver des problèmes de santé mentale rimait auparavant avec honte et stigmatisation, il faut reconnaître que les Canadiens cherchent désormais à obtenir un traitement et du soutien. Les services professionnels profitent aux personnes ayant des troubles émotionnels et de l’humeur, des problèmes de toxicomanie, ainsi que de la difficulté à faire face aux changements dans la vie et, surtout au cours des 18 derniers mois, aux sentiments d’isolement et d’anxiété provoqués par la pandémie.

Voici quelques signes qui indiquent que vous devriez chercher à obtenir de l’aide :

1. Vos émotions perturbent votre routine
Si l’idée de retourner à la vie que vous meniez avant la pandémie vous bouleverse ou que vous êtes trop angoissé pour tester vos limites, il serait peut-être temps de demander l’aide d’un professionnel. Il est normal d’avoir peur dans une certaine mesure, mais si cette peur vous empêche d’exercer vos activités quotidiennes, il serait judicieux de cerner les problèmes sous-jacents.

2. Vous ressentez des émotions extrêmement intenses ou, au contraire, vous ne ressentez rien du tout
L’anxiété, la peur, le désespoir et la colère sont des émotions tout à fait normales, surtout lors de cette période difficile. Cependant, d’importants problèmes de santé pourraient survenir si vous sentez que vous êtes submergé par trop d’émotions et que vos pensées se bousculent en raison du stress.

De plus, ressentir une perte d’intérêt envers les activités et les passe-temps que vous aimiez et un sentiment de démotivation peut indiquer la présence d’un problème bien plus grave.

3. Vous vous isolez de vos amis et de vos êtres chers
Passer du temps en solitaire est normal et peut même être thérapeutique et relaxant. Les personnes introverties peuvent se sentir revigorées après avoir passé du temps seules. Cela dit, si vous vous isolez de votre réseau social ou que vous êtes nerveux à l’idée de prendre contact avec vos amis et votre famille, il se peut que vous ayez besoin d’aide. La thérapie est un outil qui peut vous aider à comprendre pourquoi vous ressentez ces émotions, et à retrouver votre santé mentale et votre vie sociale.

Heureusement, il existe de nombreux services virtuels auxquels vous avez accès du confort de votre maison. Si vous vous sentez prêt à faire un pas vers le bien-être, le portail Espace mieux-être Canada propose gratuitement des renseignements fiables et du soutien 24 heures sur 24, sept jours sur sept. Vous y trouverez des outils d’auto-évaluation et pourrez obtenir du soutien par les pairs ou par des travailleurs sociaux, des psychologues ou d’autres professionnels de la santé dans le cadre de séances confidentielles par texto ou par téléphone.

Obtenez de l’aide en un seul clic. Vous trouverez de plus amples renseignements à l’adresse suivante : wellnesstogether.ca/fr-ca.


Pièces jointes pour les médias Contenus connexes Conditions d’utilisation

Le contenu de L’édition Nouvelles est offert gratuitement. Pour les articles, vous devez en accorder le crédit d’utilisation à L’édition Nouvelles en inscrivant « (EN) » au début de l’article ou en indiquant « www.leditionnouvelles.com » ou « L’édition Nouvelles » à la fin. La source ou le commanditaire de l’information cité dans le texte doit aussi être identifié tel que présenté. Les images ne doivent être utilisées qu’avec le contenu rédactionnel correspondant. L’utilisation des articles de L'édition Nouvelles constitue une acceptation de ces modalités et entérine l’entente entre vous et L'édition Nouvelles.

Avis de non-responsabilité : Les opinions et les commentaires exprimés dans le contenu de L’édition Nouvelles n’engagent que leurs auteurs respectifs. Les points de vue exprimés dans ces articles ne représentent pas nécessairement les positions de News Canada Inc., des membres de sa direction ou de ses employés. News Canada Inc. n’est pas responsable des commentaires rédigés par ses collaborateurs, et décline toute responsabilité à l’égard de ces propos.