Rechercher

Catégories

Nombre de mots

Trois maladies porcines que tout éleveur de porcs doit connaître


(EN) Tous les êtres vivants sont exposés au risque de maladie, mais les porcs sont particulièrement vulnérables à certaines maladies qui leur sont très contagieuses. Voici trois maladies qui méritent l’attention des éleveurs de porcs :

Grippe porcine
Ce virus respiratoire provoque des épidémies chez les porcs. Il en existe plusieurs sous-types, tout comme la grippe humaine. Le virus peut occasionnellement se transmettre à d’autres types d’animaux et même aux humains, mais il se limite généralement aux porcs. Les porcs peuvent présenter les signes suivants : la fièvre, une perte d’appétit, le toux, la rougeur des yeux, l’écoulement nasal et des difficultés respiratoires. La protection de vos porcs passe par leur vaccination, une bonne hygiène de la part de tous les travailleurs agricoles, une ventilation adéquate dans la porcherie et l’isolement rapide des animaux malades.

Peste porcine classique (PPC)
La PPC, aussi appelée « choléra du porc ou fièvre porcine », n’infecte pas les humains. Cependant, elle est très contagieuse chez les porcs. Elle peut se manifester par des symptômes légers ou graves et être mortelle. Il s’agit d’une maladie à déclaration obligatoire au Canada, ce qui signifie que vous devez informer l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) si vous soupçonnez la présence de cette maladie dans votre ferme.

Les symptômes les plus fréquents de la PPC sont la fièvre, les rougeurs cutanées, les troubles de coordination, la diarrhée ou la pneumonie. Bien que le dernier cas de PPC au Canada remonte à une soixantaine d’années, elle est encore présente dans plusieurs pays du monde. La maladie survit dans la viande de porc ou sur des objets tels que l’équipement, les véhicules ou les vêtements, et peut alors infecter les porcs (et non les humains). Il n’existe aucun traitement, mais la vaccination peut aider à contrôler la maladie. La sensibilisation et la prévention continues sont donc importantes. Appliquez des mesures de biosécurité strictes pour prévenir la maladie au Canada.

Peste porcine africaine (PPA)
La PPA est également une maladie mortelle pour les porcs, mais elle ne représente pas une menace pour les humains. Elle est présente dans tous les pays du monde et se propage rapidement depuis 2018. Elle pourrait se propager au Canada de la même manière que la PPC, notamment sur les objets d’une personne ayant séjourné dans une ferme d’un autre pays où la PPA existe, dans des ingrédients alimentaires pour animaux dont l’origine n’est pas connue ou par le biais de produits contaminés à base de porc importés illégalement, que les porcs mangent comme des déchets ou que les cochons sauvages trouvent dans les décharges.

Les symptômes de la PPA sont notamment une forte fièvre, une hémorragie interne, une faiblesse ou une incapacité à se tenir debout, des vomissements, une diarrhée et des rougeurs cutanées. Ils peuvent ressembler à ceux de la PPC, bien qu’il s’agisse de deux maladies différentes. De plus, il n’existe aucun vaccin pour réduire la propagation d’une épidémie de PPA, contrairement à la PPC.

Mesures à prendre
Pour protéger leurs porcs de ces maladies, les éleveurs doivent adopter des mesures de biosécurité strictes, notamment des protocoles de nettoyage de routine et le contrôle de l’accès des visiteurs et des autres animaux aux porcs.

Surveiller la santé de vos porcs est aussi une mesure de biosécurité importante. Si des porcs semblent malades, consultez un vétérinaire. Toute suspicion de PPA ou de toute autre maladie à déclaration obligatoire doit être signalée à l’ACIA, et l’animal doit être isolé. Cela pourrait sauver beaucoup de porcs et d’emplois.

 

Vidéo connexe:

Connaissez-vous la peste porcine africaine?
(EN) Si vous avez voyagé dans un endroit où la PPA est présente, vous pourriez la ramener sans le savoir. Une personne ne peut pas l’attraper, mais cette maladie pourrait dévaster notre industrie porcine et notre économie.  Aidez à empêcher la PPA d’entrer au Canada. 

Instructions de publication:
Pour publier cette vidéo sur votre site Web, collez le code suivant dans la section HTML de votre page.

Voici le code de la vidéo ci-dessus :
<iframe src='https://players.brightcove.net/2534274840001/rkd2rhVQ_default/index.html?videoId=6323438565112' allowfullscreen frameborder=0></iframe>

Contactez-nous à content@newscanada.com pour toute question ou aide.

Pour en savoir plus sur la PPA, consultez le inspection.canada.ca/biosecurite-ppa.


Pièces jointes pour les médias Contenus connexes Conditions d’utilisation

Le contenu de L’édition Nouvelles est offert gratuitement. Pour les articles, vous devez en accorder le crédit d’utilisation à L’édition Nouvelles en inscrivant « (EN) » au début de l’article ou en indiquant « www.leditionnouvelles.com » ou « L’édition Nouvelles » à la fin. La source ou le commanditaire de l’information cité dans le texte doit aussi être identifié tel que présenté. Les images ne doivent être utilisées qu’avec le contenu rédactionnel correspondant. L’utilisation des articles de L'édition Nouvelles constitue une acceptation de ces modalités et entérine l’entente entre vous et L'édition Nouvelles.

Avis de non-responsabilité : Les opinions et les commentaires exprimés dans le contenu de L’édition Nouvelles n’engagent que leurs auteurs respectifs. Les points de vue exprimés dans ces articles ne représentent pas nécessairement les positions de News Canada Inc., des membres de sa direction ou de ses employés. News Canada Inc. n’est pas responsable des commentaires rédigés par ses collaborateurs, et décline toute responsabilité à l’égard de ces propos.